Fin 2019, cette ligne était menacée de suppression. Le Conseil municipal de Vif a donc voté, au mois de décembre, une motion pour le maintien de cette ligne et l’augmentation de la fréquence entre Vif et Grenoble.

Les arguments étaient nombreux : fréquentation de la ligne en hausse depuis deux ans (environ 1000 voyageurs par jour), enjeux économiques et écologiques, circulation routière difficile pour accéder à l’agglomération grenobloise.

Cette motion prônait donc des actions fortes en faveur du maintien et de l’amélioration de la ligne : travaux d’entretien et de rénovation du réseau, réouverture de certains arrêts, augmentation du nombre de places, meilleure pertinence des horaires et correspondances.

Suite à l’adoption de cette motion par le Conseil municipal, le Président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes s’est déclaré favorable à une rénovation de cette ligne, indiquant qu’avec les aides financières de l’Etat, de la Métropole, du Département de l’Isère et de SNCF Réseau, les travaux pourraient débuter en 2021.

 

Mobilisation des habitants
La mobilisation des voyageurs sur le parvis de la mairie

 

En parallèle, la Métro, le SMMAG et la Communauté de communes du Trièves, à l’occasion d’une réunion du Comité de pilotage relatif à l’étoile ferroviaire de Veynes, ont conclu le tour de table financier d’une première phase de régénération de la ligne afin d’écarter tout risque de fermeture. Néanmoins, les délais nécessaires à une telle consolidation ne permettront pas d’éviter une suspension des circulations entre Clelles et Veynes entre fin 2020 et le début des travaux prévu fin 2021. La ligne sera toutefois maintenue entre Vif et Clelles, grâce à une surmaintenance exceptionnelle à charge de SNCF Réseau.

C’est donc dans ce contexte que la Métro a informé la commune de son intention d’entreprendre une étude de valorisation du potentiel économique et touristique de la ligne Grenoble-Gap.  Cette étude a pour vocation d’élaborer, en lien avec les acteurs et territoires concernés, un programme d’actions territoriales et de valorisation des initiatives d’ores et déjà engagées, bénéfiques pour l’attractivité, le tourisme local, l’intermodalité et les mobilités douces, mais aussi les services à la population.

La Ville de Vif a confirmé son intention d’être partie prenante de cette démarche. Un adjoint sera nommé pour suivre spécifiquement ce dossier et participer aux instances de réflexion. C’est d’ailleurs dans cette optique de valorisation que la commune a d’ores et déjà démarré des travaux de réaménagement du parking de la gare qui aboutiront, dès la fin du mois de juin, à la création de 46 places de stationnement.

Travaux Parking gare de Vif
Démarrage des travaux du parking de la gare de Vif